vendredi 24 décembre 2010

Bon finalement, le ratio théorie/réalité a été moins dramatique que ne le laissait entrevoir l'état des choses à 17h.
Godz a mis les voiles à 17h15 après que sa mère m'ait offert des chocolats (ce qui m'a nettement radoucie, quel manque d'intégrité !).
Manu est rentré à 17h30, il a eu le temps d'évacuer les cartons que je voulais voir disparaître avant l'arrivée d'Alain et Christophe.
Nous avons passé une bonne soirée, même si une fois de plus j'ai beaucoup monopolisé le temps de parole, je crois. Facebook a vraiment du bon !
Alors par contre pour aujourd'hui, je nourris quelque inquiétude face aux routes qui sont, bien que peu enneigées, fort glissantes... Manu est parti il y a un petit moment et il a déjà du rebrousser chemin deux fois, à cause d'accidents sur les petites routes... Autant vous dire que je suis ravie d'être obligée de faire de la route aujourd'hui...
Pas rare que je vais décommander l'échelle, de toute façon il va pas pleuvoir tant que ça dans les 2 jours, on s'occupera de ça lundi. Enfin je vais attendre de voir le temps cet après-midi...

Passez un joli réveillon, étoiles dans les yeux des enfants à la clé demain matin...
Un peu les boules de ne pas être avec les miens...
Carrément, même...

jeudi 23 décembre 2010

Ben voyons...

Théorie :
- Manu rentre tôt comme c'est sa dernière journée de travail "effectif" = YOUPI !!!!
- Godz part à 17h = VACANCES !!!!
- Un pote de collège vient nous visiter à 17h30 = soirée sympa !!!!
- Demain Manu va rendre son camion = petite journée = je vais le chercher = VACANCES !!!!
- Je vais chercher l'échelle à Kiloutou pour réparer le chaîneau = plus de fuite dans la maison !!!!
- Samedi Manu répare le chaîneau, et après VRAIES VACANCES !!!

Pratique :
- Manu devrait être là vers 17h = YOUPI, mouais.
- Godz ne sera pas partie avant au mieux 17h30 (je cite le message que je viens de recevoir : "si c'est un problème, dis-moi et j'active". ventile... ventile... que veux-tu répondre à ça ?), donc quand les copains vont arriver elle sera au mieux ici, au pire pas encore, donc je n'aurai pas le temps de me préparer, et tout sera en même temps comme toujours et ça me gooooooonfleeeeeeeeee sééééééévèèèèèèèèreeeeeeeeeeee !!!!!!! J'aurais voulu mettre un peu d'ordre, faire 2 ou 3 trucs, mais non, pas le droit, juste à encaisser. Meeeeeeeeerdeeeeeeeee !!!!!!!!
- Demain Manu va rendre son camion et je vais aller le chercher SOUS LA NEIGE DE MERDE, et je ne vais pas pouvoir aller chercher la grande échelle, et comme c'est Noël (sans enfants pour nous, fait chier) ils seront fermés samedi, normal.
- Le chaîneau ne sera donc pas réparé samedi et la salle de bain continuera à ressembler à celle d'un hôtel de la côte après un tsunami.

FUUUUUUUUCK !!!!!!!!!!!!!! Je veux vivre dans la théorie, moi, pas dans la réalité !!!!!!!!

lundi 20 décembre 2010

Lundi, pouêt pouêt !!!

Je sens le pôv' lundi.
J'y peux rien, j'ai beau me raisonner, je le sens.
Pourtant y'a plein de choses qui se présentent bien, mais sans les enfants pendant une semaine, avec Godz jusqu'à jeudi, et le Mama qui entame sa dernière ligne droite chez les fous, bah voilà, je le sens pas...

Bon sinon on a fait le réveillon. Oui, avec une semaine d'avance, oui en serrant les fesses à cause de la neige, oui avec la playmomania ambiante.
Conclusions :
- les enfants tiennent pas la route : après chipsters, foie gras et saumon, ils avaient plus faim pour le coq au vin,
- les enfants aiment effectivement le playmobil, ça on peut dire que ça leur plaît,
- par contre les enfants sont des connaisseurs, ils aiment tous les 5 les oeufs en meurette, ça c'est bien,
- il a fallu acheter une troisième table pour mettre le centre équestre et la clinique vétérinaire, merci leboncoin.fr...,
- on a notre bonnetière !!!!!!

L'histoire de la bonnetière, c'est que je rêvais d'en avoir une dans notre chambre, mais le rapport qualité/prix étant ce qu'il est, elles étaient soit hors de prix, soit pourries. Et là, l'aubaine : le papa d'un ami en vendait une pour vider une résidence secondaire, à un prix plus que raisonnable. Nous l'avons donc achetée sans la voir, en se disant qu'au pire on la retaperait. Bon, ben comment dire : voir photo...
Allez, bonnes gens, je vous abandonne, j'ai d'autres Godzilla chats à fouetter...

mercredi 15 décembre 2010

Rétrospective 2010

Qu'est-ce qui a changé en un an ? Comment avons-nous négocié cette année ?
Difficile de trouver comment aborder la chose.

Dans un premier temps, reprenons les dossiers de décembre 2009 et voyons où nous en sommes :
- le nouveau moi : je crois qu'on peut parler de fiasco. Total. Mais tant pis, je ne désespère pas, je vais bien réussir à réussir. Comprenne qui pourra.
- Roro : un an déjà qu'il nous a quittés, et ça fait toujours aussi bizarre.
- Jacquou : doit quitter son EHPAD en or et rentrer à la maison dans les semaines qui viennent. Et ça, je peux dire qu'on n'en était pas là y'a un an.
- Neige : là par contre, on a pas beaucoup évolué...

Et puis sinon, en 2010, qu'est-ce qu'on a fait, hein ? Et qu'est-ce qui nous est arrivé à nous dans notre petite vie, et qui a fait qu'on n'a pas eu l'impression de reprendre notre souffle ?

- Il y a eu la vente de la maison, qui nous a bien occupés. Très bien, même. Six mois de torture mentale et nerveuse (vas-y, toi, faire un régime avec ça), que je ne souhaite à presque personne...
- Il y a eu le boulot, les boulots qui ne nous satisfont pas, le stress que ça engendre, l'estime de soi qui en prend un grand coup (je ne voudrais pas me répéter, mais vas-y, toi, faire un régime avec ça), mais bon, au moins pour le Mama, c'est en cours de régularisation.
- Il y a eu les nouveaux amis, à ranger dans trois catégories :
- les musettes (+ Seb), que je n'aurais pas eu la chance de connaître sans Steph, et à qui je tiens déjà beaucoup,
- les gens de Paris-L'Hôpital et alentours, qui sont très accueillants et gentils,
- nos malins de Nolay, que nous avons appris à connaître avec le temps et qui nous sont très précieux...
Une chose est sûre, tant d'amis ça se fête, et vas-y, toi, faire un régime avec ça.
- Il y a eu la "réconciliation" au moins sur la forme avec la grouse. Nous avons enfin réussi à trouver un terrain d'entente, un genre de pacte de non-agression. Ce qui me fait dire que je dois avouer qu'elle n'est pas totalement mauvaise. Avec le temps, j'arriverai certainement à oublier les pires côtés. Le Mama pas gagné par contre.
- Il y a eu la rémission de Jacquou, aussi espérée qu'inattendue, qui nous laisse malgré tout un goût d'inexpliqué.
- Il y a eu la fin de l'espoir secret que je nourrissais de voir les choses s'arranger un jour avec la folle-qui-n'est-pas-folle-mais-qu'on-va-plutôt-dire-qu'elle-est-folle-parce-que-sinon-ça-va-pas-être-possible.
- Il y a eu la chute de mon frère.
- Il y a eu le changement d'école des enfants, qui fut bénéfique à tous points de vue.
- Il y a eu (et il y a toujours) les différentes activités de parent d'élève, et là c'est chaud.
- Il y a eu la transformation de Germain au passage de la 5ème.
- Il y a eu l'arrivée de Yaourt.
- Il y a eu l'arrêt de Canalsat, ENFIN !!!

La liste pourrait durer des pages...

Finalement, c'est la vie. Je veux dire, qui peut se vanter d'avoir eu du temps à perdre cette année ? Qui n'a pas eu la sensation de ne pas toucher terre ? Peut-être que je me noie dans un verre d'eau, peut-être même que je me cherche des prétextes pour ne pas faire ce que je devrais faire depuis longtemps ? En tout cas j'ai eu une année riche en rencontres, en partage, en émotions, en amour (merci mon amour), en amitié, en joies, en peines, RICHE !!!!

Merci à tous !
Merci les Kupkup, pour votre solide amitié, les fous-rires, les casses de treuffes, les verres de lait...
Merci les Vosgiens, pour votre invitation puis votre accueil, votre coeur énorme, votre gentillesse...
Merci les Parisiens, pour votre incroyable bonne humeur même dans l'adversité gastro-entérique...
Merci les Teutons, pour toutes les émotions que vous nous avez fait partager en un an (et vu le crescendo, je crains le pire jusqu'au 31)...
Merci les gens des Maranges, que nous continuons à découvrir, et où nous sommes si bien...
Merci Fred, pour le transport hivernal...
Merci la famille : Steph et Alex, pour votre accueil, votre bonne humeur, votre gentillesse, Elizabeth, pour ton accueil, ta bonne humeur, ta gentillesse, Sophie, pour tout ce que tu as fait cette année pour Jacquou et qui est inestimable, Pierrette, pour ta disponibilité de toujours, même quand tu aurais bien besoin d'un peu de temps pour toi, Anne, pour m'avoir enfin libérée de cet espoir qui me rongeait, finalement.
Merci aux enfants, qui sont notre moteur et sans qui nous ne serions pas les mêmes.
Merci Mama, pour tout ce que tu es, tout ce que tu me donnes, tout ce que tu m'apportes, tout ce que tu me supportes, pour être infaillible, toujours présent, toujours aimant, toujours prêt à me soutenir, toujours prêt à me comprendre, toujours prêt à donner le meilleur de toi-même.

Je vous aime tous, et j'espère que l'année prochaine me donnera l'occasion de vivre d'aussi belles choses que celle-ci.
Mama je t'aime, plus qu'hier et moins que demain.

Je crois que j'ai atteint l'apothéose du cucul...
J'ose même pas me relire...

Allez, à plus dans l'bus !

jeudi 9 décembre 2010

Presque !

Bon, ben pour la série que j'envisageais de commencer dans le post précédent, ça paraît un peu mal barré.
Entre-temps, Suzanne a jugé utile de nettoyer à fond le tableau, ce qu'elle fit avec talent, mais du coup je n'ose plus rien écrire dessus ! La lose !!!!
Donc rien du tout, vous n'aurez pas de série, mes malins !
Allez, je m'en vais vérifier de ce pas que personne n'a changé la recette des escargots de Lanvin, et que l'ordre règne toujours dans mon univers. Peut-être que tout n'a pas foutu le camp, finalement...

mercredi 8 décembre 2010

Wet wednesday

Il fait pas super beau, hein, j'invente rien.

Je me demande.
Je crois que je vais me lancer dans une série.
Depuis un bon moment maintenant, chaque jour, je note sur le petit tableau dans la cuisine :
- la date,
- le temps,
- le menu de midi.
Je vais prendre ce tableau en photo pour les conserver, et les mettre de temps en temps ici. Pour mémoire.

Je ne sais pas si je vais m'y tenir, mais on peut essayer.

Y'a autre chose que j'aimerais bien consigner aussi, c'est les prévisions à 12 jours de la chaîne météo.
Je les ai beaucoup consultées durant l'épisode neigeux des dernières semaines, et j'ai pu constater qu'elles étaient mises à jour toutes les 6h environ. Et à chaque fois, tout change. Du jour J+1 au jour J+12... Je n'ai pas réussi à capturer l'image et à l'enregistrer, dommage. Je vais trouver un moyen, je ne lâche pas l'affaire.

Allez, aujourd'hui, on va s'amuser un peu : ce matin, direction Jacquou avec Henri et Suzanne, cet après-midi, courses avec une coupine pour préparer la fête des lumières de samedi.
Samedi, on a : révision du PSC1 de 8 à 12, pendant que Manu et les enfants iront aider à la mise en place de ladite fête des lumières, et le reste de la journée est entièrement consacrée aux lampions, papillotes, et autres gâteaux et vin chaud. Hmmmmm....
Moi je dis, vivement dimanche !!!

Ah si ! Autre chose ! Lundi soir, nous sommes allés chercher le cadeau perso des enfants, pour dire qu'ils n'aient pas seulement les playmo communs. Ben ça, c'est fait ! Rentrés à 20h30...
Hier soir j'avais le conseil de classe de Germain, résultat il est encore un peu puéril, ce qui n'a rien de surprenant, vu que c'est un garçon de 12 ans. Il continue à voir ses notes augmenter, il est donc fier de lui, et content que nous l'encouragions, ça ressemble fort à un cercle vertueux, youpi. Je lui ai expliqué que s'il faisait encore un effort il réussirait à avoir les félicitations, et là j'ai vu qu'il était vraiment touché. Il n'y croyait pas trop, je lui ai montré avec les moyennes de ses copains, qu'il lui suffirait d'un point de plus sur sa moyenne générale pour que ce soit jouable. Donc on s'est mis d'accord sur ce challenge...
Après le conseil, j'ai embrayé sur l'aide aux devoirs, où nous avons une nouvelle recrue, un petit Mustapha (orthographe hautement incertaine) qui ne parle pas le français, qui est en France depuis septembre, au CP. J'ai été soufflée ! Il déchiffre aussi bien que les autres, seul bémol, il confond les b avec les d, et les q avec les p, comme la moitié des gosses. Donc lecture, plutôt fastoche. Ensuite, je lui demande ce qu'il a d'autre à faire, il me sort un cahier de poésie. Ah. Comment faire... Je lui ai lu la poésie tout doucement, à la deuxième lecture il disait des sons en même temps que moi. On l'a lue plusieurs fois, et à la fin il savait une partie en phonétique. J'ai passé un super moment avec ce gamin, ça fait du bien car j'avais un peu perdu envie de continuer cette activité.

Sans déconner, parfois je me demande comment ça va se passer si je me remets à bosser. J'aime bien pouvoir m'occuper de tout ça, être aux réunions d'écoles, participer aux activités de parents d'élèves, etc... Et mes gamins, ils sont habitués à pouvoir compter sur moi tout le temps, comment ils vont le prendre ? C'est pas égoïste de vouloir repartir alors qu'ils ont encore besoin de moi ? Mais ai-je vraiment le choix ? Est-ce que je peux vraiment me permettre de rester "en l'état" ? Pffff...

Disons que le mantra du jour sera : TOUT commence par un CHOIX (© Stephane).

dimanche 5 décembre 2010

pfiouuuuu....

Ben tiens, j'en ai marre, là.
Chuis crevée.
Pis y fait pô beau.
Pis chuis toute seule.
Pis dans pô longtemps, y vont tous rev'nir, ch'rai pus toute seule, mais ça va êt' un beau bordel.
Pis j'ai pô envie d'êt' demain.
Pis j'voudrais bien êt' dans 6 mois pour voir où j'en s'rai, et l'temps qu'y f'ra.
Pis Noël j'aime bien, mais pô tant qu'ça.
Pis j'me sens nulle.
Pis j'crois qu'c'est ça l'problème.
Pis on est même pô encore en hiver.
Tiens, voilà, ça valait l'coup d'écrire, tiens.

mercredi 24 novembre 2010

Neige, boîtes, etc...

Bon, on y est.
Les choses se bousculent un peu, y'a plein à voir et à faire.
Déjà, incroyable mais vrai, demain y'a un bébé en Allemagne !!!
Ensuite, la neige pointe le bout de son nez. Oh, elle y va tranquille, hein, elle arrive tout doucement. Mais elle arrive. Beurk...
Et enfin, dans un mois on y sera, Noël aussi fait son apparition. Bon, on était prévenus, ça on peut pas dire le contraire. Vu que ça fait presque un mois que les grands magasins ont sorti le rayon qui tue avec tout ce qu'il faut dedans, c'est pratique si on veut payer en trois fois, mais bon, faut pas déconner, ils s'y prennent un peu tôt quand même. Non que je veuille épiloguer là-dessus, mais c'est un peu comme les fournitures scolaires en juin : est-ce bien raisonnable ?
Bref, je m'égare. Noël.
On est toujours dans les histoires de Playmo, il faut maintenant qu'on a tous les gugusses et bâtiments, préparer en quelque sorte le "terrain".
Dans ma petite tête, je vois un truc bien précis, avec décors et tout et tout.
Mais là maintenant que ça devient urgent à concrétiser, m'est avis que je vais moins rigoler, un peu...
J'ai des ambitions de mousse polyuréthane, de grillage à poules, et autres trucs pas très sains.
Ce matin donc, nous partons en mission avec les deux petits pour trouver de quoi créer le décor. Et les boîtes. Car il en faut un paquet, de boîtes. Nous allons donc faire un petit tour chez bricoramette pour voir quoi.
Ensuite nous irons manger au Mc Do (les vilains), puis cet après-midi, attention les yeux, décollage de papier peint dans la pièce à Playmo !
Hier soir Manu et les enfants ont démonté la cloison qui séparait la chambre de Suzanne du petit bureau, ce qui fait qu'on se rend compte maintenant du volume de la pièce. Enfin moi, parce que le Mama se rendait mieux compte que c'était une grande pièce. Ben ils vont avoir de la place pour jouer, là, pas de souci !
Bon sinon, demain soir deux réunions, vendredi soir repos, samedi je transfère les nains chez leur paternel, dimanche on est sensés déménager un copain, mais j'ai quelques doutes vu le temps qui est prévu, et on sera à 3 semaines des vacances de Noël.
La semaine suivante j'ai aussi au moins une réunion, oh non, d'ailleurs en le disant je me demande si je n'en ai pas deux le même soir. J'en ai marre, un peu là. C'est pire qu'un temps plein, d'être parent d'élèves. Vivement janvier qu'on se repose.

Ah si ! J'allais oublier !!! Pour financer mon bilan de compétences, je dois justifier de mes 5 années d'emploi-jeune, et donc il faut que je contacte les gens qui étaient mes employeurs à l'époque. Je sens venir un grand moment de solitude administrative...

Allez ! Bonne journée !!!

lundi 15 novembre 2010

Gris, voire anthracite...

... le ciel :
pas bien joli depuis hier après-midi, c'est rien de le dire ! Toutes les petites rivières sont sorties de leur lit, on fait des grandes gerbes d'eau jaune (merci les vignes) sur la route, et quand on sort on est instantanément gaugé jusqu'au slip.

... mon teint :
j'ai un peu de mal à me remettre de cette grippe. Je ne l'avais jamais eue, ben au moins pour une première, ça aura valu le coup ! Je n'arrive toujours pas à m'alimenter tout à fait normalement (avantage : moins de brûlures d'estomac), et je vous passe d'autres détails top glamour. Par contre, la fatigue n'aide pas au point suivant...

... mon humeur :
je me rends compte que chaque lundi est plus difficile que le précédent. J'ai de plus en plus de mal à me motiver, c'est terrible. Tout m'énerve dans ce boulot.

MAIS !

... je suis allée ce matin faire quelques courses à Carouf Market, et j'ai eu assez de vignettes pour avoir une peluche, Henri va être content !
... ce soir j'ai une réunion de l'asso de parents des petits, j'aime bien !
... demain j'ai aide aux devoirs, ça va me sortir !
... mercredi j'ai mon entretien pour le bilan de compétences, j'ai hâte de voir ce que ça va donner, en espérant que le résultat soit à la hauteur de l'espoir que j'y place !
... jeudi, ah ben rien, il me semble !
... vendredi y'a quelque chose mais je sais plus quoi !
... et samedi est un week-end avec les 5 enfants, ce qui promet pas mal de mouvement...
... ah, et dimanche, nous devrions avoir la visite de revenants, c'est un test selon le résultat duquel vous risquez de voir baisser considérablement le nombre de mes amis sur facebook...

Allez, une bonne semaine à tous, et voilà !!!!

mercredi 3 novembre 2010

C'est quoi c'te rentrée, là ?

Alors déjà on est mercredi. C'est pas un jour normal de rentrée, ça.
En plus, y'a que les petits qui rentrent, le grand c'est demain. Pourquoi faire simple...
Bon, ok, les petits qui travaillent aujourd'hui, c'est pour la bonne cause : ils prennent un jour d'avance pour avoir le pont de l'ascension. Bonne idée, on est toujours contents d'avoir quelques jours en juin. Mais ça, ça vaut que pour la Saône et Loire ! En Côte d'Or (où est scolarisé Germain), cette journée de rattrapage anticipé est mercredi prochain, 10 novembre, au motif que le jeudi est chômé pour cause d'anniversaire de fin de guerre mondiale.
Alors pour les enfants de maternelle et primaire, je veux bien (même si pour certains cela signifie qu'ils perdront des heures de soutien), mais quid pour nos collégiens ? Je rêve ou ils vont encore avoir des heures de cours qui sautent ? Parce que le mercredi matin, ils ont quand-même 4h en temps ordinaire, alors quoi ? Ils vont faire 12h dans leur journée ? Ils vont rattraper ça n'importe quand ?
Pour Germain, ça devient du grand n'importe quoi : entre la semaine de cohésion des 6èmes qui a nécessité l'absence durant 3 jours de 3 profs, le voyage en Norvège qui a nécessité l'absence d'autant de profs que de gamins (j'exagère à peine) pendant plusieurs jours, pareil pour les latinistes qui sont partis à Rome (on rêve), le prof de gym virtuel qui refuse de venir travailler parce qu'il habite trop loin pour venir faire 3h dans ce collège (mais qui lui sont payées tout de même !!!!) et qu'on a donc jamais vu, les absences "normales" de profs non remplacés, on peut pas dire qu'il soit effondré sous son travail, le Germain. Je ne parle pas des grèves, d'abord parce qu'elles ont été peu suivies, et ensuite parce que -de mon point de vue- elles font partie des absences "normales" sus-citées.
Le 9 novembre, il y a CA du collège, je vais essayer de comptabiliser d'ici-là les heures manquées. Je sens que ça va pas plaire auxprofs et à la Principale, ça... Bref. M'en fous, j'aimerais bien qu'à la fin de sa 5ème il ait le niveau prévu.

Pas de nouvelles du projet "agence immo", ça me stresse.
Du coup j'avais mis en attente mon histoire de bilan de compétences, mais maintenant j'ai perdu un mois, et je ne sais pas si j'ai bien fait...
La loose !!!

Sinon, allez, quelques photos de la chambre, ça c'est fait ! Restera à faire la salle d'eau derrière le dressing, et hop !
Alors, quoi qu'on en dit ?

mardi 26 octobre 2010

Un peu de mal ce matin...

Oui donc voilà.
Hier j'ai dilué ma fatigue dans le reste de brumes de ce week-end, quelle douce illusion...
Aujourd'hui c'est pas la même. Il faut bien se reprendre et revenir à la réalité. Courriers à faire, pas envie de travailler, très peu de motivation.
Bon, il va falloir se bouger, hein, pas question de passer la journée à se morfondre, pas question de se laisser aller encore plus. Mais aujourd'hui c'est pas facile, je sais pas pourquoi.
Allez, pour se remonter le moral, on va faire un ou deux petits pas de danse !
Bonne journée tout le monde !

lundi 25 octobre 2010

Pas moyen...

Y'a beau Mirabeau, pas moyen de mettre c'te vidéo sur le blog...
Dommage, elle est toute rigolote !
Le Mama se met sur le coup ce soir, sinon je la mettrai quelque temps sur youtube pour que vous puissiez aller la consulter, et je l'enlèverai assez vite.
Qu'en pensez-vous ?

dimanche 24 octobre 2010

Chères musettes, à nous la gloire !

En tout cas, on va essayer !!!!
Je n'ai encore jamais testé l'intégration de vidéos maison.
Ben allez, hein, on va y croire !!!

"ici une vidéo que je n'arrive pas à charger mais je ne désespère pas ! dès que je trouve pourquoi qu'ça veut pas, je la publie !"

Je pense que je vais me servir de cette chemise pour faire des torchons de vaisselle (qui nous auraient été fort utiles hier soir par ailleurs), vu que j'ai l'air encore plus dramatiquement monstrueuse qu'à l'habitude dans cette toge.
Air encore accentué par le fait que (pour changer) je suis la plus grande de l'assemblée !!!
Bon, nous avons passé une super soirée, vive internet ! Sans le blog de Steph, je n'aurais jamais eu la chance de :
- voir Sab descendre trois verres de rosé-pamplemousse plus vite que Lucky Luke,
- entendre un discours aussi plein de valeurs importantes que celui prononcé par le papa d'Alex, pourtant un peu hésitant,
- voir Sab danser (que dis-je : sautiller, courir, bondir, lever les bras, le tout résumé dans un je-je-je-je-je-je-je-jerk, qu'en l'écrivant j'ai le sourire !!!!!!),
- danser la country (que dis-je : massacrer une danse country, voir plus haut),
- voir Sab me dire en rigolant "ben j'ai tout renvoyé, hein, les rosés..." avant de retourner danser,
- profiter du gîte super où nous avons dormi,
- découvrir le jeu préféré de l'adorable famille "boulets", à savoir le jeu du vomito... en espérant qu'ils soient rentrés sans plus de soucis, et que leur voiture ne sentira pas le lait caillé pour les 5 prochaines années...,
- manger une charcuterie pareille, et boire un si bon pinot blanc !!!!
Dommage qu'elles n'aient pas pu toutes venir, les musettes, elles auraient toutes pu voir mon Mama déchaîné dans son petit pantalon blanc qui lui moule les fesses juste comme j'aime...
Ce n'est que partie remise !
Et faites péter le voxpax !!!!!!
Allez, demain on retourne dans la vraie vie, youpi. Je suis transportée d'allégresse.

vendredi 22 octobre 2010

Un peu la loose, un peu trop...

Alors oui, le fioul arrive ce matin, mais la chaudière est en panne et il faut une pièce que le Mama passera chercher ce soir.
Alors oui, ce matin quand j'ai voulu partir, il s'est avéré que la voiture refusait de tourner, j'ai fait (difficilement) le tour du quartier et je suis rentrée.
Alors oui, ça complique légèrement la donne pour le week-end dans les Vosges d'une part et pour la vie en général en campagne sans voiture d'autre part...
Alors oui, ma copine Claudine a passé la journée d'hier avec des idées fausses qu'une connasse lui a mises en tête à mon sujet, c'est nul.
Alors oui, la Mimiss est arrivée ce matin avec des bottes en caoutchouc (???), elle va être à l'aise toute la soirée.
Alors oui, là j'avoue le moral en a un petit coup dans l'aile...
Mais !
Mais oui, j'ai ma copine Anne qui vient boire le café cet après-midi, ça va faire du bien.
Mais oui, je garde espoir que nous partions malgré tout faire la chouille ce week-end.
Mais oui, j'espère que ma copine Claudine va passer outre les saloperies de gens idiots.
Mais oui, je suis certaine que le Mama va gérer la crise ce soir, chaudière + voiture...
Balance faite des "alors" et des "mais" depuis deux jours, j'ai intérêt à me raccrocher aux "mais"...
Allez, suite dans le prochain épisode !!!

jeudi 21 octobre 2010

Un peu la loose, mais pas trop...

Alors...
Alors oui, la coiffeuse du coin c'est Edward aux mains d'argent sans les mains d'argent, et j'ai l'air d'avoir eu les cheveux coupés par un de mes gosses.
Alors oui, il fait froid et si on part tout le week-end, ben pas le choix : il va falloir du fuel (commandé ce matin, livré demain. efficace.).
Alors oui, j'en ai plein le cul (oh ! elle met des gros mots dans son blog !!! oui, oui et re-oui !!!) des gens qui te reprochent de ne pas leur donner honnêtement ton avis sur leur choix, juste après avoir dit un truc du genre "pis ceux qui sont pas contents j'les emmerde".
Alors oui, j'en ai plein le cul de pas être certaine qu'on aura assez d'essence pour aller dans les Vosges demain soir (enfin pour rentrer, surtout).
Alors oui, ça m'a terminée ce matin quand ma patronne m'a annoncé souriante "je te la donne crottée, hein..." et que je sais que ma voiture va encarner la merde pendant les 100 000 prochaines années.
Alors oui, j'aimerais bien que J-Mi me tienne au courant de l'avancée du dossier spécial "un contrat pour Clairette", mais c'est pas le cas.
Alors oui, je préférerais gueumer au chaud ce soir que d'aller au conseil d'école de la nouvelle école des enfants, où je ne connais rien ni personne et où je vais donc me sentir d'une utilité sans limite.
Alors oui, j'en ai marre d'avoir froid, surtout en me réveillant de la sieste.
Alors oui, mon sèche-linge est un comique : le linge sort tout chaud... et tout mouillé !
Alors oui, il faut que je fasse cette putain de lettre de démission parce que je vais pas passer l'hiver et à la fois je me sentirais mal si je la prévenais pas avant.
Alors oui, j'ai moyen envie de bosser jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Alors oui, mon bureau est monstrueusement bordélique, ce qui fait que j'ai même pas les avant-bras bien posés pour taper à l'ordi, donc je fais plein de fautes, donc il y a déjà 8h que j'ai commencé ce post, sans interruption.
Alors oui, j'en ai marre qu'on me fasse chier, mais ça je pense que c'est le lot commun.
Alors oui.
Mais !
Mais oui, mon Mama il va pouvoir changer de taf, non sans que son GRAND CHEF l'aie rencontré pour tenter de le faire rester. Réunion prévue mercredi prochain pour voir quoi...
Mais oui, en ce moment les enfants sont chouettes, ça fait du bien. Merci fluvermal (spéciale dédicace à Gingko pour le glamour du remède en question) !
Mais oui, j'ai hâte d'être à ce week-end pour connaître un peu mieux les musettes.
Mais oui, j'ai une chambre comme j'aime, et dans l'année j'aurai la salle d'eau qui va avec.
Mais oui, j'ai vraiment fait une sacrée sieste.
Mais oui, je sens qu'en démissionnant je serai plus à même de me relancer, malgré mes espoirs de pouvoir le faire en continuant avec la Mimiss.
Mais oui, j'ai fini enfin d'espérer quelque chose de ma soeur folle.
Mais oui, j'ai faim et je vais me grailler un petit truc.
Ben ça va, quoi, en gros.

samedi 16 octobre 2010

Pensée du jour

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer, mais essayons quand même ...^_^

vendredi 8 octobre 2010

Je l'avais pas vue venir, celle-là !

Les enfants sont contents.
Le Mama est pas mécontent non plus.
Alice est aux anges.
Pas moi.
Je suis aphone.
Bon, ça ou l'angine, me direz-vous... Et vous aurez raison. Enfin à un détail près : l'aphonie est souvent chez moi un préalable à une angine carabinée !
Je suis donc passée ce matin à la pharmacie, où j'ai dévalisé le rayon paracétamol, celui des vitamines C, et en plus un petit anti-rhume jour et nuit, et un truc pour la voix. Le pharmacien m'a fourgué un truc homéopathique, je me suis fait eue. Marche pas avec moi l'homéopathie. Suis réfractaire. Comme aux plantes.
Tout ce que j'espère c'est ne pas recevoir un coup de téléphone dans la journée, parce que ça va pas être simple. Genre j'attends la livraison de mon sommier (...), tu vas voir que le livreur va appeler (normal, comme y 'a pas de numéros aux maisons, pas facile de deviner où j'habite), et qu'il va rien entendre ou croire que je me fous de sa gueule. Classe.

Sinon, le maître d'Henri veut me rencontrer, il trouve que ça va moins bien qu'en début d'année, mais bon apparemment rien de grave. Par contre, bon point, il n'attend pas 6 mois avant de m'en parler... Il a marqué "depuis le début de la semaine".

Allez, je vais aller me cachetonner la tête, mais pas trop car à mon avis Alice ne va pas dormir vu qu'elle est enrhumée aussi et que je n'ai aucun médicament pour elle...
Dommage (pour elle en premier), j'aurais bien dormi cet après-midi !!!

Programme du week-end : ce soir, récupérage du panier de l'AMAP. Demain pas grand chose. Dimanche on va voir Séverine, sa meute, et leur nouvelle petite recrue...

Hey, Alain, si tu veux tu peux commenter, hein, ce serait gentil !!!!

jeudi 7 octobre 2010

ah non non non.....

pas ça, pitié ! Pas elle !
L'angine et moi, on a comme un truc, toutes les deux. Même quand on ne s'est pas croisées pendant longtemps, je sais qu'elle n 'est jamais bien loin...
Ben ce matin, j'ai comme un gros doute : plus de voix, mal à la gorge, à la tête...
La journée avec Godzilla va être longue, probablement !
Ce matin nous allons mettre sous pli le matériel de vote pour les élections de représentants de parents d'élèves au collège. Je sens qu'avec elle ça va être épique !
Si c'est trop le bazar, ils se débrouilleront sans moi, après tout, je ne peux pas demander à une fillette de 2 ans de se tenir tranquille parce que je dois faire des enveloppes !
Bref...
Mercredi plutôt difficile hier, mais je crois que je tiens l'explication de nos humeurs pourries d'en ce moment. Vous en dirai plus dans qq jours si c'est bien ça le souci !

mardi 5 octobre 2010

Nan mais purée...

QU'EST-CE QUE JE ME FAIS CHIEEEEEEEEEEEEER !!!!!!!!!
AAAAAAAAARRRRRRRRRRGGGGGGGGGGGHHHHHHHHHH...................

lundi 4 octobre 2010

Merde, il pleut...

Mais c'est pas grave, la pluie doit tomber !
Bon, y'a du mouvement, au moins en théorie.
Nous sommes allés manger samedi soir chez notre agent immobilier favori (et unique, aussi), une choucroute monstrueuse, bien arrosée. Ben tiens.
Il semblerait qu'il va tenter de trouver un moyen de me faire bosser un peu dans son agence, ce qui serait tout à fait génial !
Enfin ! Voir du monde, parler à des ADULTES (même chiants, même cons, m'en fous !), sortir de la maison, REVIIIIIIIIIIIIIVREEEEEEE !!!!!
Je n'ose pas trop me lâcher (enfin un peu quand même, hein), car pour l'instant tout cela reste fort virtuel.
N'empêche, ce serait vraiment génial !
Bon sinon, le week-end a été plutôt imbécile, on a pas fait de trucs très très passionnants, le Mama a bien avancé dans la chambre, il faut que j'aille chercher la peinture et les plinthes dans la semaine car tu vas voir qu'il sera prêt avant moi !!!
Hâte de recevoir le sommier de notre nouveau lit d'amuuuuuur, j'ai mis le lit en hauteur d'Henri sur LeBonCoin, on verra bien !
À part ça...
Le week-end dans les Vosges s'annonce sous les meilleurs auspices, nous partirons certainement dès le vendredi soir pour profiter au mieux de notre séjour, et de nos trentenaires !
Allez, il faut que je fasse un peu ma maison, car même si j'ai réussi à en faire un peu hier, on ne peut pas vraiment parler d'un intérieur impeccable... On en est même loin, à vrai dire...
Bonne semaine, bonne journée à tous ! Comme si on était plusieurs à lire ces pages... Pfff...

samedi 2 octobre 2010

Tiens, c'est nouveau, on écrit le samedi, maintenant !

Bon, ok, c'est inhabituel.
Et ?
Quelqu'un a quelque chose à redire ?
De toute façon vue l'absence de commentaires, je soupçonne que je suis la seule lectrice de ce blog.
Donc je peux y aller franco.
Mais je vais m'abstenir, je ne voudrais pas me fâcher, en ce jour de retour de temps acceptable (allez, un p'tit effort, encore 10 degrés...) et de bonté divine.
Alors voilà, c'est ici que nous en sommes.
Rien à dire.
Enfin non, pas rien à dire, mais rien envie de dire, puisque tout ce que je vais écrire, ben je le sais déjà, et que comme y'a que moi qui lis, ben bon bref...
Résumé donc :
Hâte d'aller faire la fête dans les Vosges, sommes fin prêts.
Pas hâte de me recoltiner des élections de représentants de parents d'élèves, dans deux groupes scolaires différents !!!
Contente du premier mois d'école de mes 3 nains, les deux petits se sont bien vite adaptés, et le grand semble enfin motivé. Comme quoi, il n'est jamais trop tard. Il me ramène des super notes, du coup atmosphère très détendue, du coup ça roule. Pfiouuuuu...
Toujours pas contente de mon travail, n'ai qu'à me démerder pour en changer. Oui, c'est mon blog, je mets des gros mots si je veux. Fouire, chogne, drouille.
Courbe de poids au plus haut, et ce soir on mange à la pataterie. Si.
Cet après-midi Suzanne a un anniversaire à Cheilly-les-Maranges. Ses copines ont dû se donner le mot pour faire leurs anniversaires les week-ends où elle est chez papa, génial, comme ça ça me fait un voyage en plus sur Beaune. Hourra !!!
La Doon vient en Bourgogne mais n'a pas l'air de vouloir passer, fuck.
La Pat avait envisagé de passer dans le week-end, et même si j'aimerais tellement y croire, j'ai un petit peu juste quelques minuscules doutes.
Les Kup' risquent de passer demain, c'est beaucoup plus probable, et ça c'est cool.
Babou vient pas le 23, pfff.
Les enfants viennent avec nous le 23. Bon même si ça ne m'aurait pas dérangée de partir un petit coup sans eux, au fond je suis contente. Bien longtemps que je n'ai pas fait une java avec eux, ça va donner.
D'autant qu'on va rencontrer plein de gens nouveaux, j'adore !
D'ici-là, on aura eu la visite de Greg et Célia, qui viennent nous voir du 17 au 20. Cooooool.
D'ici-là, on aura visité Séverine, chouette !
D'ici-là, on aura eu la visite de ma bibiche Burgonde et sa meute, chouette !
Euh... c'est mardi, là, qu'ils viennent. En fait tout ça se rapproche. Le mois d'octobre sera amical ou ne sera pas !!!
Allez, je repars pour d'autres aventures. Suivez un peu : je dois emmener Suzanne chez sa copine.
Faut tout leur dire, à eux.

lundi 20 septembre 2010

Déjà l'automne...

Ben enfin je crois, c'est aujourd'hui, hein ?
En tout cas on se pèle allègrement, et même j'ai fini par abandonner (non sans une larme intérieure) mes tongs pour les kickers que j'avais prises pendant les soldes (-50%, une affaire), et que je n'avais pas encore essayées. Pour l'instant ça va, bien que j'aie été plutôt optimiste en prenant la pointure HT...

La semaine dernière a été un peu mouvementée, exemple : jeudi, la journée était normale, mais à partir de 16h ce fut épique : la Mimiss fut récupérée à 16h45, départ imminent pour une réunion de rentrée à la nouvelle école des enfants (17h), Manu partait à un entretien dans une entreprise pour 18h, et j'avais une autre réunion à 20h30. Retour à pas loin de 23h, cassée en 2.

Vendredi pas beaucoup mieux, j'ai dû déposer Mimiss chez elle, ensuite préparer les 3 loustics pour le we chez leur père, passer chercher mon premier panier à l'AMAP, livrer les enfants, et rentrer.

C'est vraiment chiant : je passe mes journées à me glander la nouille, et le soir je suis obligée de courir comme une débile. J'adore.

Résultat : la boîte où le Mama est allé passer son entretien lui plaît bien, mais bon ils sont 3 sur le poste et il a été très clair sur ses prétentions salariales, donc il ne se fait pas trop d'illusions. Mais ça fait toujours du bien au moral de voir que son CV est vendeur... De toute façon ce n'est pas comme s'il n'avait plus d'emploi, c'est juste une envie de changer d'horizons...

Bon, parlons un peu de cette AMAP : pour l'instant, ça a plutôt l'air pas mal. Les fruits sont très bons, les légumes pas dégueu non plus, le pain est excellent mais un peu lourd à mon goût, et les fromages de chèvre sont très bons, mais je ne pense pas qu'à long terme on en consommera 2 par semaine chaque semaine !!!! On va donc à priori s'en tenir aux fruits et légumes, apparemment. Les légumes nous reviennent à 300€ par semestre, soit 50€ par mois, pour un panier correct de bonne marchandise par semaine. Quant aux fruits, je crois que c'est 2,50€ par semaine pour 1,5 kg de pommes et/ou poires. Correct.

Bon, ben faut que j'aille faire à manger, ça va être du simple. Salade de tomates, poulet, pâtes, yaourt, et basta ! On va pas non plus se transformer en feuille de chou pour se faire bouffer le cul par les lapins, hein ?

lundi 13 septembre 2010

Et voilà...
Mes 30 minutes de survie sont déjà en fin de vie.
Mes seules 30 minutes où je n'ai aucun nain accroché à mes basques ou à moins de 10 mètres.
Il m'en reste 4.
Comme ils disent, eux dans la chanson...
Ben voilà, le temps de chercher le lien, et c'est mort.
Suite pendant la plus qu'hypothétique sieste de Godzilla...


mardi 7 septembre 2010

Septembre !!! Talala !!!!

Alors là, les p'tits amis, pour une rentrée c'est une rentrée !
Comment dire... tout va bien !
C'est con à dire, hein, mais là, à part quelques détails un peu futiles, je vois pas de meilleure formulation de la chose : tout va bien.
Autant en profiter pendant que ça dure, la vie est comme ça, on sait bien que c'est passager, comme les problèmes d'ailleurs...

Les enfants ont fait une rentrée tout à fait correcte, ils sont contents de leur école, et ça a l'air de tourner.

Côté boulot ma foi rien de bien spectaculaire, si ce n'est que je n'ai plus à sortir dans la journée, donc c'est détendu du slip point de vue horaires. Je vais me consacrer tranquillement à la mise en place de mon bilan de compétences, et voir ce qu'il en découlera.

Le Mama est en plein doute sur son avenir dans sa boîte, son salaire baisse de manière conséquente et régulière (suppression des primes, ou primes rendues inaccessibles par des objectifs irréalisables) alors qu'il fait encore plus d'heures, et il n'a pas très envie de passer les 20 prochaines années à quatre pattes sous un fenwick... Voilà l'idée... Donc il répond à des annonces, il n'y a rien d'urgent, il a toujours un taf...

On a attaqué la chambre (ce qui nous a valu un voyage assez terrible à Bricomanette, que je préfère passer sous silence, par égard pour les âmes sensibles), vous aurez des photos en temps utile. Qui ne saurait tarder, car je dois recevoir mon lit de 160 dans quelque chose comme 3 semaines ! J'ai trouvé pas mal de choses sympa pour la déco chez Maisons du Monde, ils sont trop forts, ils ont les mêmes tendances que moi cette année !!! À savoir : blanc et lin, sobre, un peu romantique... Hâte, hâte, hâte !!!

Du coup, ce soir nous attendons des copains à l'apéro, qui vont nous aider à mouvoir les flippers et les descendre de l'estrade, j'avoue que depuis l'épisode "flipper 1 / nez 0", j'ai quelque appréhension à m'attaquer à ces bêtes-là...

Le Mama a d'ores et déjà "découpé" une des deux rambardes qui longent l'estrade, elles sont en fer forgé magnifique, nous allons donc nous en servir pour faire des garde-corps aux portes-fenêtres qui n'en ont pas. La classe, je vous dis pas !

Sinon, évidemment, comme on est fort chanceux, il s'avère que les neveux qui doivent venir nous voir en octobre ont choisi le même moment que les 30 ans d'Alex ! Nous nous sommes arrangés, nous les avons prévenus que nous partions le samedi. S'ils arrivent le mercredi, ce sera cool, nous aurons le temps de profiter vraiment de leur présence tout de même ! Et vous savez quoi ? Ces petits malins-là attendent un nouvel arrivant pour mai prochain !!! Youpi !!! Y'a de la layette en vue pour l'année prochaine !

Quand je vous dis que tout va bien...

vendredi 27 août 2010

Souvent femme varie...

Oui, oh ben je vous vois venir, cliché, nianiania...
Ben si. Je suis une femme, donc comme il a dit, lui, souvent je varie.
Alors pour ce qui est du poids et de ses inévitables questionnements corollaires (régime ou pas ? double-dose de chantilly ou pas ? legging à fleurs ou uni ? la liste est longue...), je n'y pense pas pour l'instant. Je n'irais pas jusqu'à dire que je m'en fous comme de ma première chemise (c'est pas rien, une première chemise), mais on s'en approche dangereusement.
En tout cas une chose est sûre : à l'heure où je vous parle, mon poids ne m'inquiète pas assez pour calculer la valeur de chaque saucisse ingurgitée ou encore me priver d'une bonne bière ou d'un oeuf en meurette. Je ne sais pas si quelqu'un peut s'imaginer ce que cela représente à long terme. Parce que 3 semaines de régime pour perdre les 4 petits kilos pris en quelques mois, c'est une chose. Mais une vie entière à se priver de ce qu'on adore pour dans un premier temps perdre les dizaines de kilos (qu'il faut pour rentrer dans la norme -c'est de ça qu'on parle, non-) puis dans un autre temps pour ne pas les reprendre, c'en est une autre.
Pas moyen. J'ai eu une année tellement difficile que maintenant que ça va mieux, ben j'en profite. Y compris pour manger. Je refuse catégoriquement (je pèse mes mots, c'est toujours ça) de gâcher ce bien-être par des considérations forcées par quelque pression que ce soit.
Il y a plein de bonnes raisons de commencer un régime, plein de mauvaises de ne pas le faire, et vice-versa.
J'adorerais être cette fille-là. Celle qui maîtrise sa vie, son apparence, ses sentiments, ses réactions, sa santé, qui est heureuse parce qu'elle l'a décidé, qui ne va pas laisser une contingence quelle qu'elle soit lui gâcher sa belle organisation, ou encore plus grave, la déco de ses chiottes.
Ah non, en fait, j'adorerais pas. Je crois même que j'aimerais pas du tout.
Je n'arrive même pas à être certaine qu'au fond de moi il n'y pas un petit quelque chose qui se dit qu'être grosse, être hors-norme, c'est une bonne idée. Peut-être même que ce petit quelque chose n'est pas complètement neuneu et sait très bien pourquoi c'est une bonne idée.
Je ne suis pas dans la norme.
Je n'ai pas un schéma intellectuel dans la norme, c'est sûr.
Je n'ai pas un schéma corporel dans la norme, c'est évident.
Là-dedans, où est la poule et où est l'oeuf, mes p'tits amis, j'en sais rien.
Ce que je sais, c'est que le résultat de toutes ces anormalités, c'est qu'on m'aime comme je suis ou on m'aime pas. Ceci ne vaut pas que pour les autres, ça vaut aussi pour moi-même. Je dois m'aimer comme je suis ou ne pas m'aimer. Difficile de faire abstraction de mon physique, il est pas bien discret. Difficile de faire abstraction de ma grande gueule, elle est pas discrète non plus.
Il y a plusieurs solutions pour vivre avec quelqu'un comme moi : essayer de changer, de devenir quelqu'un d'autre, quelqu'un de normal ? C'est une idée. J'ai déjà essayé, j'ai échoué, abandonné, j'y reviendrai peut-être. Sans doute, même. Ou alors, je peux aussi choisir de tenter, même de manière ponctuelle, de faire avec mes défauts ? L'idée est alléchante, même si ce n'est pas trop dans mes habitudes de supporter mes travers.
N'empêche que là, maintenant, c'est comme ça que je gère.
Je ne sais pas combien de temps ça durera, mais là tout de suite, ben c'est comme ça.
Je sais par contre que ce n'est que provisoire, puisque oui, je l'ai déjà dit dans le titre, souvent femme varie.

La prochaine fois, je vous parlerai de ce qu'on supporte (ou pas) d'être aimé (ou pas). Ou pas.

mardi 24 août 2010

rentrée 1, vacances 0...

Oui bon ben voilà.

Évidemment, ça devait arriver. Les vacances sont finies.
Pourtant on s'était bien habitués, à ce rythme de molassons, à cette absence de repaires, à toute cette liberté...
Mais bon, les affaires reprennent ! Il faut avancer, et pour se faciliter la tâche, nous avons d'ores et déjà plusieurs objectifs à différents termes.

Premier objectif (court terme) : on va aller faire la grande braderie de Lille le week-end du 4 septembre (oh ben tiens, ça tombe bien : c'est le jour de la grande braderie de Lille !).
Depuis qu'on est ensemble, soit pfiouuuuu déjà 5 ans et des brouettes, on veut y aller mais comme c'est toujours à la rentrée et qu'on a toujours des enfants, ben on peut jamais. Ben sauf que là on peut ! Cool ! Donc en avant. Projet 1, check.

Deuxième objectif (moyen terme) : une fête dans les Vosges chez une doublette de trentenaires peut-être moins à vif qu'elle... Et disons que ça a l'air bien parti pour pas mal rigoler !

Troisième objectif (très long terme) : les vacances de juillet 2011 à Saint Malo. Oui, je sais, c'est encore loin, mais je sais aussi, on le sait tous aussi, on y sera plus vite qu'on croit...

Autre objectif (terme imprécis) : nouvelle orientation professionnelle...
La vérité, plus qu'un objectif, c'est d'un dossier qu'il s'agit. Genre : ce matin, coup de fil d'une dame du Lycée Militaire d'Autun (brrrrrrrr) qui me dit que j'ai postulé pour être surveillante. Une fraction de seconde où je me perds dans ma tête car la dernière fois que j'ai parlé dudit Lycée c'était pour menacer Germain, puis là bingo je me souviens : j'ai effectivement envoyé un CV pour surveiller 2 ou 3 nuits par semaine dans un établissement, mais je n'avais pas compris que c'était les troufions !!! Peu importe, je lui dis que je suis toujours intéressée. Là elle me propose de venir dès cet après-midi en discuter avec Mister DRH. Ah. Bonne idée, sauf que j'ai Godzilla en grenouillère, moi, ce tantôt ! Je lui dis que non je travaille, donc elle me demande quand je suis disponible : ben demain. Bon, sur ce elle me laisse en me disant qu'elle voit avec Mister suscité et qu'elle me rappelle. Pas 10 minutes plus tard, nouveau coup de fil : puis-je être là-bas demain matin à 8h30 ? Bah oui, pourquoi pas ! Allons donc y jeter un oeil, à ce Lycée Militaire ! Surtout que si je dois un jour y envoyer mes enfants...
Donc voilà, je vais aller voir de quoi il retourne, ça me ferait un petit complément de salaire pendant l'année à faire avec la Mimiss...
Je ne fonde pas d'espoir sur ce truc, ça passe ou pas avec le bonhomme, pis basta. Mais ça peut être rigolo !

La vraie rentrée approche, Henri et Suzanne reprennent jeudi 2 à 8h30 (ouch !) et Germain à 13h. Manu a pris 3 jours de congés au cas où, ben il a bien fait, car le père de mes enfants m'a laissé entendre que lui ne serait pas trop dispo. Génial. Donc on y va comme ça, le Mama va emmener Henri, et moi je vais emmener Suzanne. Et le midi on échange, comme ça le Mama aura vu tous les enseignants. Et qu'il en profite donc bien, car la maîtresse de Suzanne, il ne la reverra jamais (c'est une trèèèès jolie femme, donc non non non...).
Bien, je vais mettre à profit la sieste de la Mimiss pour faire tourner une n-ième lessive, en repasser/plier/ranger environ 17 autres, et éventuellement gueumer un brin. Après tout, hein, on est encore en août (même si on a un joli temps de septembre, toujours mieux que la Toussaint de la semaine dernière !!!).
Allez, bonne fin d'été !!!

mercredi 18 août 2010

C'est une belle journée...

... pour un pêle-mêle de tout et rien !

Depuis notre retour de parenthèse, on dirait que le temps essaie de nous démoraliser. Il pleut sans beaucoup discontinuer, et à des moments on a l'impression qu'il va neiger... Le Mama a eu froid hier soir. Nan mais oh, on rêve, là ! Petit souvenir en passant : en 2006 on a eu le même genre de mois d'août façon Toussaint, et il a été suivi d'un automne doux et assez ensoleillé, je fonde donc de grands espoirs là-dessus !

Sinon tout va bien. Je veux dire en gros, tout va bien.
On est en train de préparer la liste de matériaux pour notre chambre, sachant qu'on a déjà acheté la cabine de douche, et que peut-être dans un avenir lointain on installera une baignoire sur pieds, bref ça on verra... La douche est tout en verre, avec un gros truc carré pour la douche en pluie et un petit truc carré pour la douchette. Elle n'est pas chère car elle n'a pas de buses d'hydromassage. Coup de bol, on ne se sert JAMAIS des buses d'hydromassage !!!
Par contre, nous avons décidé de passer au 160 pour notre lit, et là je découvre les prix. Aïe.
Nous allons avoir tout un pan de mur (de 7,30m de long) en planches de coffrage, ça va être rigolo. Du coup, les couleurs des murs et textiles seront plutôt neutres, toutes entre lin, jute, marron, blanc, ça va être jouli !!!
Reste à trouver un moyen de rapporter des morceaux de bois de 4m jusqu'ici sans payer un million de dollars de livraison... Je sens déjà venir l'expédition à Castouille qui va encore me coûter 15 % de mon capital patience décennal... Allez, ça va bien se passer...

Dans un autre rayon, j'ai parlé avec la maman de miss monde de mon projet de bilan de compétences, elle a l'air ok pour que je passe par le DIF.
Je crois que le Mama est bien parti pour profiter de ce dispositif aussi pour se perfectionner en électronique, il en a d'ores et déjà parlé avec son chef, qui se renseigne sur la chose. Un peu de projets dans nos vies !!!

Les enfants rentrent samedi soir, ils auront été partis 2 semaines, là ça y est, ils me manquent fort...
Je n'ai toujours pas fait les housses des chaises de la salle, qui sont vraiment miséreuses. Comme je n'ai jamais fait ça, j'ai peur de me louper et de faire un truc un peu moyen, voire totalement décevant, ce qui me gaverait tout de même un peu...

La Yaourte dort paisiblement entre moi et le clavier, évidemment elle est naze, vu comme elle nous occupe bien la nuit... J'ai presque hâte de remettre la couette, de sorte qu'elle ne puisse plus nous mordre au travers du drap !

Je m'ennuie, mais je m'ennuie... J'ai envie que mes enfants reviennent, que je puisse passer du temps avec eux avant la rentrée.
Cette année ça va être tout nouveau comme organisation : un seul voyage à Nolay le matin pour récupérer mimiss, et après tout se fait en bus. Si ça tombe, même plus je sors le zaf, si la 205 roule d'ici-là ! La classe !!!

Aaaaaaah ! La factrice va bientôt arriver, je sens que ma journée va connaître un pic d'activité... Joie.

mardi 17 août 2010

Y'a beau, Mirabeau, on a bien tout retourné dans tous les sens, on a scruté chaque racine de chaque poil, y'a rien qu'un trou... À moins qu'il souffre d'un hypogonadisme primaire, Yaourt est une fille. Bienvenue Yaourte !

dimanche 15 août 2010

Parenthèse dorée

Alors là les amis, attention, réussite totale !

Nous sommes partis jeudi en fin d'après-midi, tranquillou, direction Ribeauvillé.
Malgré quelques difficultés pour nous garer, nous avons posé la voiture sur un parking payant, mais pas trop grave car c'était 1,50 € les 5h, donc nous avions le temps jusqu'au lendemain matin. La classe.
Notre hôtel était un peu vieillot, mais propre et agréable. Nous avons posé notre brin dans la chambre, et avons filé visiter la ville. Très très jolie bourgade, avec des vraies cigognes dans des vrais nids avec des vrais bébés !!! La classe.
Nous avons dîné dans un petit resto (au Passage de la Tour), puis bu une bière en terrasse, que du bonheur.
Retour à l'hôtel, dodo !!!
Le vendredi nous avons pris la route pour Strasbourg, avons facilement trouvé le parking que j'avais repéré sur internet, posé la voiture, fastoche. La classe.
Nous sommes passés voir à l'hôtel, puis avons visité la ville, en commençant par un resto, qui nous a laissé un petit goût de piège à touristes, mais pas trop.
Ensuite nous avons filé à la surprise pour le Mama : Hors du Temps.
J'avais réservé un massage relaxant d'une heure pour deux.
Grâce à Steph et son récit de culotte à usage unique, j'ai passé la journée à ricaner en imaginant le Mama dans son string en papier, ben j'ai pas été déçue (vous n'aurez pas de photo, coquines !)... La classe.
La séance de massage a été assez inoubliable, la musique tuin-tuin ne nous a même pas gênés, je pense qu'on va sentir l'encens jusqu'à la fin de nos jours, et j'ai même bu une camomille avec des petits gâteaux après ! La classe, je vous dis.
Nous sommes retournés à l'hôtel où nous avons cette fois pris possession de notre chambre, et là, je vous raconte pas ! Enfin si, je vous raconte : la vérité, je n'avais jamais mis les pieds dans une chambre d'hôtel comme celle-ci ! Je vous assure que je pourrais sans aucun problème prendre goût au luxe, ça c'est acquis ! Privilège, elles s'appellent ces chambres. Nous avions un surclassement dû à l'offre spéciale "un moment pour deux". La grande classe.
Nous sommes allés ensuite manger en pèlerinage au Caveau Gurtlerhoft, non sans avoir fait un petit arrêt chez Léonidas (c'est pas ma faute, il était juste à côté !!!) pour faire une réserve pour le soir à l'hôtel. Au caveau nous avons fait une petite erreur (qui devient commune, n'est-ce pas, Stephach'ti ?), à savoir manger une entrée. Pourtant ils avaient dit petite, mais du coup on a coincé. Le drame. Que ce soit le Mama sur son baeckhofe, ou moi sur mon poulet au riesling avec ses spaetzle maison, on a coincé. Honte sur nous !!! Mais c'était bon...
Après le caveau, direction l'hôtel, en passant par un incroyable magasin de "sucrecuiseries", la Cure Gourmande, où nous avons fait quelques achats pour les enfants (un peu de culpabilité post-léonidasienne, sans doute). La classe.
Soirée et nuit à l'hôtel, c'était magique.
Le samedi nous sommes allés rendre visite au frère du Mama, son épouse et leur petite Louisiana qui a 4 ans. Ils nous ont reçus comme des rois, et nous ont annoncé l'arrivée prochaine d'un petit nouveau dans la famille ! Et là ? Ben oui : la classe.
Nous sommes passés avant de repartir visiter l'appartement dont ils sont les heureux propriétaires depuis vendredi, il est vraiment super, il est effectivement à rafraîchir sérieusement, mais il est déjà lumineux, spacieux, et bénéficie d'une terrasse et d'une double exposition. Moi je dis : la classe.
Retour hier en fin d'après-midi sous une pluie d'enfer, donc assez longue route.
Et voilà, demain il faut reprendre le coltin, pas le choix. Les enfants ne rentrent que samedi prochain, la semaine va être looooooonnnnngue, et ça, ben c'est moyen la classe...
Allez, à bientôt les amis !!!

jeudi 5 août 2010

voili voilou, on en est où ?

Ces vacances sont bien plus actives que je pensais...

Jacquou
Bah ça va mieux, là pour l'instant. Comme on ne sait toujours pas trop pourquoi ni comment, on continue à profiter, et on verra pour la suite.

Maison
Yahaaaaaaaaaaaaaa ! C'est sans doute la dernière fois que j'en parle ici. J'avais pensé faire un gros post rien que pour ça, mais en fait ça me refout le bourdon à chaque fois, et du coup j'ai pas envie. C'est fini, on s'est débarrassés de cette verrue dans notre vie, maintenant on va de l'avant !

Enfants
Même si je pense qu'il faut toujours faire au mieux pour eux, j'ai quand même un peu la haine, des fois. Exemple : lorsque nous sommes partis, je les ai fait appeler leur père pendant le séjour, je lui ai envoyé un sms à chaque déplacement pour qu'il sache que nous étions à bon port, j'ai encouragé les enfants à lui envoyer une carte que j'ai achetée, j'ai même acheté un cadeau à mon ex-belle-mam, bref, je pense avoir fait la super ex-femme.
Ben lui, quand il part en vacances avec les enfants, je n'ai pas de message, pas de coup de fil, pas de carte postale, rien. Je ne lui demande pas grand chose, mais c'est encore trop.
Dans ces moments-là, j'ai envie de le faire chier. C'est dit. Et c'est d'autant plus tentant que j'ai les moyens de le faire : il n'a jamais révisé la (ridicule) pension alimentaire qu'il donne pour les enfants, il loue une maison qui ne comporte pas de chambre pour sa fille (qui dort dans le canapé à chaque fois), il a un sacré paquet de fric sur un compte mais rien pour ses mômes (par contre, acheter une voiture à sa pouf ou partir en we à Londres en amoureux, ça ça marche), bref, ça commence à monter.

Week-end en amoureux (puisqu'on en parle)
Comme la semaine prochaine on est à deux ET en congés, je prépare au Mama un week-end en amoureux, une petite escapade de deux jours qui nous fera le plus grand bien. Je ne vous dis pas quoi, je ne vous dis pas où, je vous détaillerai après coup. Mais je trépigne...

Chats
Le Yaourt est sympa, un vrai petit chat... Par contre, le Bubulle le prend assez mal, il n'accepte pas un nouveau venu. Comme les gamins, la place de deuxième sur trois semble peu convoitée...

Aspirateur
Et voilà, ça devait arriver : je passe pas mal de temps à le regarder s'activer tout seul.
Il a retrouvé plein de trucs ! Comme j'ai quelques vieux meubles, avec le fond bas et les pieds épais, il y a des zones de non-droit avec l'aspi traditionnel. Ben lui, le malin, là, il y va, tout au fond là-bas en dessous !!! Il me ramène des petits jouets, et des tonnes de poussière....
Il est totalement autonome, et tant que le sol est plat, il avance. Il monte sur le tapis sans problème, donc il reste juste à retourner les chaises sur les tables, et hop ! en avant !
Investissement tout à fait assumé, donc.

Face de bouc
C'est quand même pas mal, ce truc-là, hein. Genre, hier j'ai pu revoir grâce à FB une copine de BTS, et ça fait très plaisir. On a passé l'après-midi à baver sur nos ex, sur les ex de nos nouveaux, à comparer nos enfants merveilleux (objectivement, parfaitement), à se féliciter d'avoir eu la chance de rencontrer des mecs bien après nos premières expériences maritales que nous pouvons qualifier de décevantes... J'ai retrouvé la battante que je connaissais il y a 15 ans, elle a su se relever de choses bien difficiles, bref elle est épatante !

Formation
Allez, puisque je me suis résolue à continuer mon contrat avec la mimiss, je vais en profiter pour essayer de faire un bilan de compétences (en passant par le DIF), car il me reste au moins 30 ans à bosser, et je ne me vois pas faire de la merde comme là maintenant pendant tout ce temps-là. J'avais pourtant juré mes grands Dieux qu'on ne m'y reprendrait pas de sitôt à faire une formation, mais je suis encore trop jeune pour partir à la casse. Donc me voilà repartie pour d'autres aventures.
Du coup, ça a donné des idées au Mama, qui va aussi essayer de négocier un DIF pour se remettre à niveau en électronique (moi je trouve qu'il gère déjà bien, mais bon).
Plein de projets, quoi...

Voisine
Je vous en avais parlé, du petit que j'ai gardé quelque temps mais que j'ai laissé choir car je le sentais pas. Ben bingo ! je m'étais pas trompée de beaucoup : hier j'ai reçu un coup de fil de la maman qui veut que je lui fasse une attestation comme quoi j'ai gardé son fils. Donc bon, outre le fait que je risque mon agrément parce que je l'ai gardé au black, en soi, pourquoi pas. Par contre, là elle me précise qu'il serait bien que je fasse apparaître dans l'attestation que j'ai gardé le petit parce que son mari ne voulait pas s'en occuper, ou un truc comme ça. Euuuuuh... Comment dire.... Moi le monsieur, je n'ai jamais eu l'honneur de lui parler, je n'ai que son son de cloche à elle... Je ne peux pas attester de quelque chose que je ne sais pas, sinon c'est un mensonge, non ? Je peux attester que c'est ce qu'elle m'a dit, mais à ce moment-là, je ne vois pas trop l'utilité !
Je dois avouer en plus que je n'ai pas envie d'accabler ce mec, car elle essaie de le "balayer", un peu à la manière de la grouse quand elle a décidé que le Mama n'avait en tant que père aucun droit et que des devoirs. J'ai donc une espèce d'empathie pour ce type que je ne connais pas. En tout cas, j'ai bien fait de ne pas garder ce gamin plus longtemps, je me serais effectivement retrouvée au milieu de leur divorce.

Allez, c'est déjà pas mal, hein ? J'ai peut-être oublié des trucs, mais vous avez qu'à poser des questions, aussi !

vendredi 23 juillet 2010

Petit changement pour les vacances de l'an prochain.
Finalement, ce sera ça.
Allez, plus que 12 mois !

mardi 20 juillet 2010

mon ex futur nouveau moi, dit-elle...

Tiens, oui, y'avait longtemps qu'on n'avait plus abordé le sujet.

Faut dire qu'il a été pas mal shunté par les événements, celui-ci !

Les gros dossiers se sont pas mal empilés, ces dernières semaines-mois-années.
Cette année, les plus prenants étaient quand même Jacquou et la maison de Nolay, mais ils ont été épaissis par plein d'autres : la mort de Roro, celle d'Antoine qui nous a touchés de plus loin mais bon, les doutes légitimes sur le plan professionnel, et moins ponctuellement les soucis normaux comme la scolarité en dents de scie de Germain, celle imprévisible d'Henri, le boulot du Mama qui ne va pas trop dans le bon sens, ma jambe qui ne se soignera pas, enfin voilà, quoi...

Je ne vais pas vous refaire l'historique de ma vie depuis 2005, c'est trop long et il y aurait un brin de redondance là-dedans, mais vous savez que ce fut plutôt intense, et très vorace en capacité d'adaptation.

Tout ça pour dire que maintenant, là au jour d'aujourd'hui, j'ai un peu l'espoir que je vais pouvoir me poser un peu et m'occuper de moi, au moins essayer de trouver les bonnes questions à me poser, et si possible y trouver des réponses judicieuses.
Je n'ose pas relire mes résolutions du début d'année, ah ça non.
La vraie Clairette va de l'avant, sans regarder en arrière (c'est plus pratique). Mais il est vrai qu'avec les inquiétudes quant à la santé de Jacquou et à la vente de la maison, il n'était plus question de projets quels qu'ils soient, alors que j'ai besoin de ça pour vivre, moi. Il me faut un but, un truc à accomplir ou à obtenir, j'ai du mal à vivre simplement du présent.

J'ai envie, à nouveau. Je suis motivée pour me relancer dans des choses importantes pour moi (travaux, reprise d'un vrai travail, bénévolat...). Mais est-ce bien raisonnable ? J'explique : à nous deux avec le Mama, on va essayer de faire tenir :
- son travail
- mon travail
- les enfants
- les relations obligées avec leurs autres parents
- les travaux
- l'asso de parents
- une vague vie sociale
- mon nouveau projet professionnel en 3 temps
- son éventuel nouveau projet professionnel en plusieurs temps aussi
dans un calendrier déjà bien compliqué...
Alors est-ce que c'est pour tout le monde comme ça ? Est-ce qu'on est condamnés à courir tout le temps ? Est-ce le nombre d'enfants (et de parents desdits enfants) qui fait que j'ai autant de mal à me libérer du temps ? Est-ce parce que je ne peux pas me contenter d'un boulot aussi pourri que je dois me donner les moyens de faire mieux ? Comme le Mama semble prêt à se lancer dans sa propre activité je ne devrais pas plutôt me concentrer là-dessus et repousser mes propres projets, pour pouvoir le soutenir dans son histoire ?
Quelle prise de tête...

Le temps passe trop vite, cette semaine arrive presque à son milieu et je n'ai RIEN fait de ce que je voulais faire. Les enfants sont là jusqu'à samedi matin, je suis donc peu libre de mes mouvements. Et comme je récupère miss monde lundi, ben voilà, c'est cuit. Ce soir nous reconduisons les garçons du Mama chez leur mère (et j'espère secrètement pousser jusqu'à Ikéa pour trouver un meuble à Suzanne), demain nous allons voir Jacquou (= journée bouffée), jeudi Suzanne a invité une copine (= journée cris stridents) et le soir nous allons chez le notaire pour prendre des dispositions pour après nous (le déluge) (ceci vaudra peut-être un post, ça va pas être simple avec tous nos lardons), vendredi nous allons faire un tour à Chalon dans la Rue et le soir nous accueillerons Yaourt (arrivée prévue au départ mercredi, remise à vendredi. dont acte.), samedi matin j'emporte mes saucisses chez leur père pour une grosse semaine (camping dans le Jura, ils bichent à mort), c'est du lourd, quoi. Et lundi, pouf, miss monde is back.
Et c'est tout le temps comme ça. Enfin, une petite lueur d'espoir pointe à l'horizon tout de même : je suis à nouveau en vacances du 1er au 15 août, le Mama du 8 au 15, et cette semaine-ci, nous n'avons AUCUN ENFANT !!!! Je ne sais pas encore si nous en profiterons pour nous occuper de choses ou de nous. Travaux ou cinoche ? Jardin ou resto ? Création d'auto-entreprise ou repos total ? Aller donner un coup de main à quelqu'un ou passer nos journées au lit (non, non, pas pour dormir, non) ?

Voilà.

Steph, je suis désolée, je ne peux pas te dire si mon ex futur nouveau moi sera optimiste. Tout ce que je sais, c'est qu'il a intérêt à bien choisir ses priorités...

ps : vous savez comment je fonctionne : au retour des vacances, je cherche une location pour l'année suivante. ben on dirait que l'année prochaine nous serons ici...

lundi 19 juillet 2010

Alors là...

On va faire un résumé, vu qu'il y a un gros 3 semaines que je n'ai rien écrit. Que ceux qui n'ont jamais fait pire me jettent une caillasse.

Maison
Wouhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!!!!!
Je n'entrerai pas dans les détails, je crois vraiment que je vais écrire un bouquin sur cette baraque !

Chats
Le Yaourt arrive après-demain, on est prêts, on l'attend...
Quant aux deux anciens, comme ils nous en voulaient d'être partis en vacances, ils nous ont infesté la maison de puces. Comment dire... ça gâche un peu le retour au bercail !

Vacances
Oh ben dis-donc, ça c'était des vacances ! Après les 2 jours en Bretagne où les enfants s'en sont donnés à coeur joie dans le bateau de tonton, on a passé une super semaine en Normandie dans une location géniale ! Je soupçonne qu'on a réussi à écoeurer les enfants de tout ce qui touche de près ou de loin au débarquement, mais par contre, ils ont adoré :
- La Cité de la Mer à Cherbourg (avec visite du sous-marin Le Redoutable)
- les crêpes et autres galettes (mention spéciale pour une crêperie de Saint Malo)
- le beurre, la crème, le camembert, le Pont-L'Évêque, les caramels (on était à 10 bornes d'Isigny, aussi, hein...)
- le chocolat de la chocolaterie du Drakkar
- la plage de Vierville sur Mer

Et nous, ben on a bien aimé tout ça aussi, en fait !

J'ai eu la chance de rencontrer de manière certes un peu furtive Jorie et Oliv. En vrai, hein, je veux dire. Genre. La classe...

On a terminé notre périple par un (trop) court passage dans le Nord, où on a été accueillis une fois encore comme des rois.
Merci Greg pour la commande de bière !

Ce post ne reflète en rien la quantité de stress, puis d'émotions diverses qu'il a fallu gérer durant ces 3 semaines. J'avoue que je n'ai pas encore atterri. La vérité, il va me falloir un peu de temps pour croire à la fin des problèmes de maison.

Allez, je vais essayer d'endiguer l'invasion barbare de puces, tout en trouvant une solution pour occuper les 5 enfants pendant 4h en dehors de la maison, le tout avant L'Amour est dans le Pré !!! Pô gagné, ma pauv' dame !

dimanche 27 juin 2010

27 juin, pas un panier de vendu...


Par où commencer...

Allez, au hasard, la maison !!!!
En bonne voie, dit mon côté optimiste. Pas encore signé, dit l'autre. Mais c'est imminent, conclut mon tout nouveau côté bouddhiste.
Nous avons eu l'accord écrit de l'Architecte des Bâtiments de France, la Mairie a eu l'accord verbal du Monsieur de la DDT, donc si tout va bien, l'accord écrit de ce dernier arrive demain à la Mairie, et hop ! Doigts croisés, plus que jamais. T'vas voir qu'avec un peu de bol, on va pouvoir signer avant de partir en vacances, et qu'on aura le coeur léger là-bas ! Oui, bon, retour du côté optimiste...

Chats
Une petite photo du Yaourt ? Allez :

Voiture
Mercredi qui vient, je prête ma Zafirette au garage Opel pour qu'ils changent mes pneus de derrière, remettent un petit peu de gaz dans la clim (oui, même pour aller en Normandie, on peut avoir un peu chaud), et éventuellement fassent une vidange, qui ne sera pas superflue. Il semble que je vais encore me sentir plus légère de 500 neuros, minimum...

Enfants
Reçu les bulletins des 3 saucisses, que du bonheur, ils ont tous les 3 fait un trimestre très satisfaisant, grande fierté de mère suffisamment bonne. Il faudra que je vous raconte la théorie de ma copine Gag's sur la mère suffisamment bonne : j'adore ! Bref, comme ils ont bien travaillé et que ce sont des gourmands, nous avons testé :

La Pataterie (c'est ici)
Comment dire... On avait plus faim en sortant !!! C'était parfait ! Jusqu'au fondant au chocolat, que je qualifierais d'anthologique...

Parasites
Les vacances arrivent, heureusement, parce que là c'est plus possible. Le plus on traite, le plus vite ils reviennent ! C'est l'horreur intégrale ! J'ai encore passé une partie du week-end à laver tout ce que je trouvais et à poudriller le reste d'un immonde produit, et pour finir j'ai balancé de l'huile essentielle de lavande partout. Dès que les enfants seront rentrés, hop, belote et rebelote, on recolle du produit. Ras le bol des familles tuyau de poêle !!!! J'espère secrètement que dans la prochaine école ce sera un peu moins la cata...

Bien, jeunes gens, vous serez avertis dès réception du sésame pour la vente... et pour ceux que ça tente, autant vous dire que ça va se fêter dignement !!!!!

mercredi 16 juin 2010

Architecture et Patrimoine, faux-culs et compagnie...


Monsieur le Chef du Service Départemental sus-nommé nous a enfin donné sa réponse, qui est en partie celle qu'on attendait. Il va de soi qu'il nous a rajouté des commentaires à sa manière, il a par exemple qualifié la couleur de nos fenêtres (brut de chez briconouille) de "teinte jaune hideuse". Par contre, il laisse passer les Velux, uniquement parce que notre demande était appuyée par le Maire, je crois...
Reste à recevoir celle de la DDT, et nous pourrons enfin régler le dossier maison.

Aujourd'hui je vais voir les Brestois, qui sont venus en délégation voir Pépé et Jacquou.
On va aussi faire la connaissance de la petite qui est placée chez eux, ça va donner !!!
En tout cas, hâte de les voir un petit peu, et à nouveau en juillet !

Cette semaine rien de formidable, si ce n'est que la Ch'ni est trépassée, et que donc nous aurons à la place le Yaourt, qui a l'air d'un terrible ! Les enfants ont été très tristes pour la mauvaise nouvelle, mais ils sont ravis d'avoir un "remplaçant"...
Allez, une p'tite photo et hop !




Allez, je me grouille, les enfants sont à point, on part pour l'aventure ! Suite bientôt !

mercredi 9 juin 2010

Dans un mois on se casse...

Et je peux vous dire qu'on a plutôt hâte...
Les derniers jours/semaines ont été assez éprouvants nerveusement. Pas mal, même.

Maison
Ce dossier est toujours au point mort, et il va falloir qu'il avance car notre acheteur commence ses phrases par "Si c'est pas réglé rapidement,...". Au cas où il la terminerait, sa phrase, le dossier reculerait d'une grosse case... Il ne reste qu'une signature à obtenir, le document est sur le bureau du Monsieur, mais tous ceux qui ont déjà eu un rapport avec un Architecte des Bâtiments de France savent que c'est l'étape la plus périlleuse. Doigts croisés.

Jacquou
Depuis un moment, ça va mieux. Elle sort en fauteuil roulant dans le village, accompagnée de Pépé, ça doit drôlement lui remonter le moral de voir le ciel ! En tout cas, Pépé est content, c'est chouette !

Bretons
Ils doivent venir la semaine prochaine en Bourgogne, on risque de ne pas beaucoup les voir, mais bon, un petit peu c'est déjà bien ! Youpi !

Bretons bis, Normandie, etc...
Dans un mois donc, nous serons partis pour notre périple estival, prévu comme suit : nous travaillons tous les deux jusqu'au 7 juillet au soir, départ avec nos 5 saucisses le jeudi 8 vers 2 ou 3 h du matin, direction Brest. Nous passerons 2 jours chez Pierrette, puis le samedi 10 au matin, nous partirons pour la Normandie, avec un arrêt à Saint-Malo, manière de voir le coin et manger une tite crêpe. Nous sommes censés prendre notre location à 16h je crois à Vierville, où nous passerons une semaine bien remplie, avec énormément de choses à voir et à faire : nous serons à 100 mètres d'Omaha Beach...
Le samedi 17, nous partons passer le week-end à Rieulay (Lille) chez Elisabeth, la soeur du Mama. Nous devrions arriver là-bas en début d'après-midi, pour repartir le dimanche également en début d'après-midi, car le lundi ce sera boulot boulot !!!! Hâte, je vous dis.

Enfants
Les deux petits sont inscrits dans leur nouvelle école, ça a l'air bien, on a déjà rencontré les deux profs concernés, ce sont des gens charmants.
Germain va aller à sa première fête en soirée vendredi en huit, ça promet.
Suzanne et Henri ont leur chorale vendredi soir, et Suzanne son gala de danse samedi. Ouf, l'année se termine !
Heureusement d'ailleurs, car l'ambiance à l'école est explosive, il y a plein de petits problèmes, et tout prend des proportions démesurées. Pffff.....

Finances
Mouhahahahaaaaaaa !!!!! Vite un mantra ! Vite un mantra !!!! Pour le détail, voir le dossier maison...

Santé
J'aimerais pouvoir dire que j'ai pas d'ulcère, mais plus ça va moins j'en suis certaine.
Le mama a mal au bras et à l'épaule, à force de se battre avec notre super affaire de jardinage, en l'espèce une débroussailleuse d'occasion qui a eu un peu de mal à fonctionner. Il a passé plusieurs soirées à tirer sur la corde comme un malade, puis a fini par tout démonter, et maintenant ça coupe ! D'ailleurs ça coupe très fort, c'est une débroussailleuse à lame, pas intérêt de choper le tibia de quelqu'un... Beurk !

Divers
J'ai reçu mon agrément du CG de Saône et Loire (très rapide, en tout cas !), mais ma décision est prise, dès que Mimiss commence l'école, j'arrête tout. C'est pas possible, je peux pas continuer comme ça.
J'ai reçu ma yaourtière de fête des mères, la classe !!! J'ai fait quelques expériences, mais finalement c'est le nature le mieux, qu'on agrémente comme on veut après.
Point de vue économie, pas mal : 8 yaourts pour le prix d'un litre de lait, ça le fait.

Allez, bonnes gens, je retourne à mon mercredi. Hourra.

dimanche 30 mai 2010

Je ne garantis pas le résultat...

Mais je vais quand-même essayer !
Ma copine la Séverine (bienvenue en Bourgogne) a filmé le Ch'ni avec son portable, je vais tenter de mettre cette vidéo HQ sur le blog (le Ch'ni est celui qu'on voit en premier SUR sa maman) :

video

J'espère que ça marche.
Sinon rien de drôle, que du lourd.
Bisous à tout le monde !

dimanche 23 mai 2010

Pentecôte, quel nom à la con...

Bref, c'est pas tout ça, parlons de choses sérieuses !!!
On va faire comme si on en avait pas entendu parler sur un réseau social, et recevoir cette nouvelle comme la surprise du jour : notre petit troisième chat est né !!!
Donc, il s'appelle d'ores et déjà Ch'ni, du fait de sa couleur et sa texture de poipoils... Et vu que la maman a elle-même le poipoil long, je pense qu'il va en trouver pas mal, des ch'nis sous les meubles (beh oui, chez moi c'est moyen moins feng-chouille !).
Il est né hier matin, nous sommes allés le voir l'après-midi, il était déjà bien rigolo...
On a environ 30 photos entre celles prises par le Mama et celles envoyées par les parents-porteurs... Le top !

Sinon quoi d'autre...

La maison
Affaire en cours. Et chaque nouveau jour nous réserve une surprise administrative. S'il en fallait encore une, ce serait l'ultime raison pour nous de ne plus jamais déménager... Je vous passe les détails, je vais encore m'énerver.

Travaux
Le Mama se débat pour faire rentrer une porte-fenêtre aux mauvaises dimensions dans le trou prévu. Cette porte-fenêtre, c'est celle-là... Oui, oui, celle qui nous attend depuis novembre dernier... Il en est à meuler les pierres de taille autour pour la faire rentrer. Ceci fait, il lui faudra combler les quelques 30 cm qui manquent au sommet de la chose (je n'ose pas prendre de photos pour l'instant, j'ai peur qu'il m'envoie à juste titre voir ailleurs s'il y est...).

Parasites
Hier matin, par ce beau soleil et dans l'optique du départ des enfants pour le grand week-end de Pentecôte (je le répète : quel nom à la con) chez leur père, nous avons fait une opération voyons-voir-si-y-aurait-pas-dans-vos-armoires-des-trucs-qui-vous-iraient-encore-cette-année, et nous avons été fort bien inspirés puisque je pense que je ne vais pas avoir grand chose à acheter : les t-shirts sont jouables, tous les jeans troués aux genoux seront transformés en bermudas pour les gars, et pour Suzanne je pense que je vais lui faire quelques trucs moi-même. Donc ça, pas mal. Par contre, en fin de matinée j'envoie les enfants se doucher pour arriver propres chez papa, Suzanne y va la première, et revient avec le haut du crâne sec et les pointes des cheveux mouillées. Je l'encourage donc à me laisser vérifier qu'elle avait vraiment lavé ses cheveux, elle m'explique alors qu'elle les a séchés devant le radiateur soufflant (je vous fais grâce de l'explication sur les dangers de la chose qui s'en est logiquement suivie). Et là elle me dit que sa tête la gratte à nouveau. Ah non. Pas ça, pas le retour des poux ! Je regarde, rien ici, rien par là non plus, attends je prends le peigne à poux, elle commence à pleurer, je reste optimiste, et là je trouve un truc. Pas la couleur d'une lente, pas la tronche d'un pou. C'est quoi ce bordel... Je repasse le peigne, et là, c'est sans appel : un pou. Puis un autre. Et hop, c'est reparti...
Sur ces entrefaites, Germain arrive, avec sa mèche d'ado, et se lance dans un adorable et ô combien fraternel "pouilleu-se, pouilleu-se !!!". Jusqu'à ce que je le chope, lui passe le peigne, et là, ah ben oui forcément ça rigole moins !!! Une invasion monstrueuse...
Bien évidemment, Henri n'a pas dérogé, et même si c'est de manière beaucoup moins prononcée (je soupçonne les poux d'avoir un peu d'odorat et de ne pas supporter les pieds d'Henri), il en avait aussi !!!!
Donc double ration de shampooing anti-poux, anti-lentes, anti-tout pour tout le monde, et depuis c'est lessives, lessives, lessives... Heureusement que le temps s'y prête, soleil et vent, tout sèche à fond la caisse... N'empêche, c'est l'horreur...

Nounou
J'attends mercredi la visite d'une dame de la PMI qui vient voir si je peux continuer à exercer en Saône-et-Loire, puisque l'agrément de nounou est départemental, et comme de toute façon si tu déménages tu dois faire inspecter ton nouveau domicile, ben voilà, ça doit se faire.
Je ne m'inquiète pas, la maison sera propre, si des choses la dérangent on règle ça vite fait, et hop.
Je ne sais pas comment gérer une situation, par contre, qui devient problématique : depuis quelque temps, je dépanne une voisine en gardant un ou deux après-midis par semaine son petit qui a l'âge de la mimiss. Or c'est devenu quasi permanent, et plutôt plus que ce qui était prévu. Ce qui fait que je prends pas mal de risques au niveau de mon agrément... Par ailleurs elle est en train de vivre des choses un peu compliquées au niveau de son couple, et le petit n'a jamais été gardé avant. Autant dire qu'il n'est pas ravi d'être ici. Bref, ça ne se passe pas bien, et bien que j'aie essayé de lui faire comprendre que ça n'allait pas le faire, elle continue à me l'amener.
Je vais être obligée de lui dire carrément que j'arrête, mais je n'aime pas ça. En même temps, quand je pèse le pour et le contre, on a :
contre :
- enfant pas bien,
- moi pas bien,
- autres enfants pas bien non plus,
- logistique très importante,
- fatigue nerveuse en rapport,
- risque pour mon agrément,
- risque important de me retrouver au milieu d'un divorce qui se passe très très mal entre des gens que je ne connais pas...
pour :
- maman au travail,
- un peu de fric en plus, mais pas des masses...
Sur le papier ça a l'air simple, mais quand on a en face de soi la personne, pas si facile...

Une idée serait la bienvenue...

mercredi 12 mai 2010

Roooooooo !!!!! Ne beau zardin !!!

On va pas y aller par 4 chemins, gad' moi ça si c'est pô beau !!!
C'est un peu difficile à discerner, mais il y a les tomates le long à droite, les bébés poireaux qu'on voit au beau milieu, au fond les 4 trucs c'est 2 poivrons + 2 pieds de courgettes, et devant les poireaux il y a carottes, haricots verts et radis !!!
Alors oui, c'est un petit jardin, oui il y a encore pas mal de friche autour (avant c'était pareil là où il y a le jardin !!!), mais c'est notre petit jardin et si on doit avoir seulement un radis on sera fiers de le manger !!!
Ah ! et les salades, qu'on ne voit pas, mais qui sont là, juste à ma droite... Batavias et laitues... yeah !

Sinon à part ça, on a fêté dignement l'anniversaire de Suzanne, elle a été gâtée par ses copains, vraiment !
Pour la maison, Monsieur le Maire nous a promis un courrier pour aujourd'hui, je continue à croiser les doigts.
Enfin, pas les doigts de la main gauche, car depuis cette nuit j'ai très mal entre le pouce et le poignet, c'est bizarre ce truc. C'est les douleurs de grabataire qui commencent... Pfffff, je pensais pas que ça viendrait aussi vite !!!
Bon en gros, tout va bien, on est toujours pauvres, mais on a la santé et on s'aime !
Allez, je vais préparer l'arrivée des petits voisins que je garde 1h pendant que leur maman fait une course. Je ne suis toujours pas persuadée que je vais continuer l'aventure... Ma foi, qui vivra verra !
Alors à bientôt sur le blog, et à très bientôt sur fb !!!






mercredi 5 mai 2010

Des nouvelles...


Je profite d'un début de mercredi calme pour faire un petit point, en commençant par le plus gros point (noir).

La maison de Nolay
Qui est toujours la nôtre, mais bon. Nous sommes allés demander audience à M. le Maire de Nolay, qui nous a reçus rapidement, et à qui nous avons exposé notre problème. Il nous a expliqué que nous étions fort nombreux dans ce cas, à nous laisser embobiner par des maîtres d'oeuvre peu scrupuleux, et qui disent à leur client ce qu'il veut entendre, pour se dédouaner ensuite. Il a accepté de se faire notre avocat, et j'ai eu par des voies officieuses hier l'info comme quoi cela devrait décanter dans les jours à venir. Je n'arrive pas à y croire, je vous jure. Tant que je n'aurai pas cette fichue attestation dans les mains, je n'y croirai pas. Mais je ne peux pas m'empêcher d'espérer que ça ira effectivement vite, alors voilà, croisons les doigts...

Jacquou
Apparemment ça va un peu mieux, elle a l'air pas mal. Je ne l'ai pas vue depuis quelque temps, genre une dizaine de jours, mais pépé me donne des nouvelles chaque soir et ma foi, il est un peu moins désespéré que ces derniers mois. On verra bien.

Gardes
Depuis quelques jours, je dépanne une voisine en lui prenant son petit (qui a l'âge de la miss) deux après-midi par semaine. Autant vous dire que ce n'est pas simple, les parents sont en cours de divorce mais vivent toujours ensemble en attente d'une conciliation, le petit a 16 mois mais n'a jamais été gardé, la maman a beaucoup de mal à le laisser (ça fait rire personne, on a toutes eu ce truc-là à notre façon), donc ça chauffe.
La miss n'est donc pas très contente de voir arriver ce petit nouveau, dont on s'occupe pas mal puisqu'il a besoin d'être très rassuré. Alors au lieu de s'en prendre à lui, elle attaque son grand frère de 3 ans quand la maman pose le petit, et les enfants qui attendent dans les poussettes à la sortie de l'école. Quand je dis attaquer, j'entends arrachage de cheveux, griffage de joues, mettage de doigts dans les nez/oreilles/yeux... Elle n'a pas encore eu l'idée de mordre, mais je pense que l'idée fait son chemin...
Au fond c'est le signe qu'elle avait besoin de ça, car c'est vrai qu'elle est entourée de grands qui la chouchoutent, et du coup elle n'apprécie guère la concurrence.
Bref, comme le midi j'ai parfois un petit copain de Suzanne, ça fait du mouvement !

Animaux
Rien. Mais alors dans le genre, rien. Ils gueument soit au chaud derrière une fenêtre en plein soleil, soit sur un canapé selon le temps (aujourd'hui, on a allumé la cuisinière à bois car on est gelés comme des grattons !).
Pas non plus de nouvelles victimes à queue en panache.

Jardin
Alors là, oui, la bonne nouvelle de ces dernières semaines, c'est l'arrivée dans nos vies du jardin.
Nous avions parlé à notre voisine de notre envie de trouver un jardin à louer ou à acheter dans le village, afin de pouvoir manger quelques légumes, parce qu'avec les tomates (façon goût de pastèque) à bientôt 5 € le kilo, ça va pas le faire.
L'autre fois, un voisin que nous ne connaissions pas nous a proposé un terrain de sa belle-soeur qui est partie habiter à Lyon et se remarier à 60 ans mais son mari est malade donc ils ne viennent pas souvent (vive les villages, je ne le dirai jamais assez).
Nous sommes donc allés voir le terrain, qui n'est pas très loin, genre 5 minutes à pied.
Je pense qu'on peut parler de friche, mais avec un peu d'huile de coude...
Allez, affaire conclue ! On vous doit combien ? Le monsieur nous explique que sa belle-soeur sera bien contente que son terrain soit entretenu, et qu'on n'aura qu'à lui donner quelques tomates quand elle viendra.
Même si je ne suis pas fan de ce genre d'arrangements, je me dis qu'on n'investit que du temps et de la sueur, et que si toutefois ils récupèrent leur terrain de manière cavalière, on n'aura rien perdu. Alors en avant.
Par contre, il a fallu nettoyer un morceau de ce terrain assez rapidement, car on arrive vite aux périodes de repiquage. Donc nous voilà partis, armés jusqu'aux dents de bêches, pioches, et coupe-coupe. Oui. Ben ça marche pas pour les ronces, mais c'est sexy, quand même.
Notre copain Ghislain nous a prêté
un équeurlou, sorte de sécateur à grands manches, qui nous a permis de bien avancer, puis après il a fallu bêcher pour déraciner toute la partie jardin.
Pour le reste du terrain, Ghislain va passer un coup de débroussailleuse à disque, et en échange le Mama va aller réparer le chariot élévateur de son frère agriculteur.





Mais c'est pas tout, y'a un sous-chapitre dans le chapitre : le motoculteur.
Parce que c'est pas le tout, il faut bien casser la motte (terme tout à fait correct, bien qu'à consonance douteuse). Nous avons regardé le prix des locations de ces trucs, ah ben non. Ghislain a envisagé de venir avec le tracteur de son frère, aucun moyen d'accéder au terrain. On a même regardé les motoculteurs à acheter, ben même d'occasion, non non.
Or samedi pas dernier mais celui d'avant, nous avons fait une opération vide-garage, et donc voyage à la déchetterie. Nous avons emporté, pour la petite histoire, le master du Mama + le Zafira + la remorque + la Xantia remplis jusqu'à ras-bord... Et là-bas, grand moment. Un monsieur a sorti de son camion un motoculteur à l'air un brin déglingué, mais faut voir. Le Mama l'a contourné deux ou trois fois sans le remarquer, donc je lui dis que ce serait peut-être intéressant de le récupérer pour voir s'il est réparable (ce qui est interdit en déchetterie, mais la dame qui surveille est plutôt gentille et/ou miro). Le monsieur nous explique que bon, d'après lui y'a rien à faire, le moteur est mort, d'ailleurs il avait lui-même récupéré le truc à la dech' quelque temps auparavant. Qu'à cela ne tienne, le Mama est joueur, nous repartons donc avec un motoculteur dans le coffre, à zéro euro.
Dès lors, il n'a eu de cesse de trouver la panne (assez rapide, diagnosticien efficace, mon Mama) et d'y remédier. Il s'est avéré que le souci venait de la bielle, plus exactement du pas de vis de la bielle où on ne pouvait plus visser la contre-bielle, car il était abîmé. Nous nous sommes renseignés sur les prix, une fois encore, non. On en avait pour 160 € en passant par le boulot du Mama. Donc il a tenté le tout pour le tout, bidouillé les pièces dans tous les sens, et ça marche ! Vraiment, incroyable ce Mamac Gyver !
Dimanche matin nous sommes donc allés en amoureux à Santenay au marché aux plants chercher des pieds de tomates, courgettes, poireaux, salades, et poivrons, puis à Gamm Vert pour les graines de carottes, radis et haricots verts.
Et lundi soir, opération labours !

Allez, maintenant on va attendre que le temps se calme un bout, et aller planter tout ça.

Spéciale dédicace aux enfants qui ont fait un sacré boulot, ils nous ont vraiment beaucoup aidés. D'ailleurs à parler franchement, ils ont été bien plus efficaces que moi, j'ai tenté le bêchage et cassé le manche au premier coup. Quand je vous dis que j'ai pas la main verte...

Ah si, dans la catégorie "animaux", on a trouvé un p'tit copain visqueux
Je tiens à signaler qu'aucun animal n'a été maltraité durant cet épisode, sauf quelques lombrics suicidaires... Salsa la salamandre va bien, elle est planquée dans un coin du jardin...